Avatar Sport

Les jeunes ont souvent besoin de calme et de tranquillité, de recharger leurs batteries, d'être libérés des stimuli extérieurs. Surtout quand on grandit dans une ville comme Bruxelles. Les jeunes aiment aussi repousser leurs limites, ils ont besoin de défis. Avec Avatar Sport, D'Broej Centrum West dispose de sa propre zone de bivouac où emmener les jeunes et leur faire découvrir les sports d'aventure. Et tout cela sans que cela leur coûte une fortune. Cet environnement naturel facilite l'apprentissage par l'expérience et fait sortir les jeunes de leur zone de confort. Et il y a beaucoup de place pour que les jeunes puissent se dépasser, au sens propre comme au sens figuré. Il n'y a pas d'électricité et pas de réseau de téléphonie mobile sur Avatar. Mais il y a des toilettes sèches et une cuisine forestière. Et oui, tous ces jeunes bruxellois ont toujours réussi à allumer un feu !


L'inspirateur et le fondateur
Avatar existe depuis le printemps 2016. Cette année-là, Frank Isenborghs, animateur de jeunesse à D'Broej, a lié sa formation en orthopédie à un site situé entre Aarschot et Diest, à côté du Demer. Frank : "J'avais écrit ma thèse sur les sports d'aventure pour ce qu'on appelait encore à l'époque les 'jeunes à problèmes', un stage mémorable chez vzw Nature en 1998. Je voulais rendre les sports d'aventure en plein air accessibles et abordables pour tous les jeunes Bruxellois. Les organisations de sports d'aventure en plein air dans les Ardennes sont souvent très chères et moins accessibles pour nos jeunes. Et le terrain à Aarschot était idéal pour commencer, pas trop loin mais suffisamment éloigné, accessible en vélo et avec beaucoup d'espaces ouverts et de nature dans les environs immédiats. Il avait pourtant besoin d'un sérieux travail, car il avait été peu à peu délabrée pendant trente ans. "

Frank : "Nous avons commencé de manière très basique, avec quelques petites tentes et un endroit pour faire du feu. Je l'ai fait avec Adil et Momo, deux jeunes bénévles qui sont toujours là pour guider les groupes. Nous avons développé la zone à base du retour des jeunes et de nos propres expériences. Après chaque activité, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions faire mieux la prochaine fois : VTT, escalade, kayak... Bien que la coïncidence ait aussi un peu aidé. J'ai pu acheter un set de paintball à un bon prix à Louvain, un bon ami à Saint-Hubert avait une caravane qui était excédentaire, ou encore il y avait des bacs de bouteilles vides à Centrum West après une fête et j'ai pensé : idéal pour empiler et grimper dessus - ils ont donc eu une place sur Avatar.

Le nom d'Avatar (sport) est né d'un brainstorming avec les jeunes. C'est un concept universel, compréhensible dans différentes langues et familier aux jeunes, qu'il s'agisse de films ou de jeux. Il est donc idéal pour introduire les 4 éléments de la nature par le biais de défis passionnants et dynamiques pour le groupe.

Tout est une invitation
Tout ce que nous faisons - qu'il s'agisse d'empiler des bacs, de faire une chute de confiance, de descendre le Demer sur un radeau fabriqué par nos soins ou de faire un parcours de cordes en hauteur - est une invitation. Les jeunes ne sont jamais forcés de faire quoi que ce soit, ils décident eux-mêmes de ce qu'ils vont faire et jusqu'où ils vont aller. Notre rôle n'est que celui d'un facilitateur. Cela fait également partie de l'apprentissage par l'expérience. En outre, la communication et la collaboration sont centrales, et non la concurrence. Parce que chacun est bon dans quelque chose de différent : l'un est plus sportif et fait du VTT à fond, un autre est capable de se concentrer pour concevoir un radeau, un troisième maintient la cohésion du groupe avec humour, et ainsi de suite. Et après l'activité, il y a toujours une invitation à réfléchir à ce que la journée ou le week-end leur a apporté, quelles expériences leur ont marqué, à quel moment ils ont repoussé une limite ou freiné.

Pour les jeunes, par les jeunes
Chez Avatarsport, nous offrons aux jeunes la possibilité de participer en tant que bénévoles et animateurs. Dès l'âge de 16 ans, les filles et les garçons peuvent rejoindre notre équipe. Ils suivent d'abord un cours pour devenir animateur, puis reçoivent une formation spécifique et nécessaire aux techniques de corde, d'arrimage, de mécanique de vélo, de kayak, d'orientation, de cuisine forestière etc. Par la suite, les jeunes eux-mêmes recevront des groupes sur le terrain et les accompagneront pendant la journée ou le week-end. L'équipe de bénévoles que Frank encadre garantit un avenir radieux à Avatar.

Ouvert à tous
Dans les premières années d'Avatar, nous y allions principalement avec des jeunes du Centrum West, qui fait partie de D'Broej. Peu à peu, des jeunes d'autres équipes de D'Broej sont également venus passer un week-end pour goûter à l'aventure et au retour aux sources d'Avatar. De plus en plus d'écoles, avec lesquelles il existe une bonne coopération, ont également trouvé le chemin vers Avatar. Par exemple, la boîte de jeu mobile a vu le jour grâce aux étudiants en menuiserie de Don Bosco Halle. En échange, ils viennent passer quelques jours de sport avec nous. Mais en fait, tous les jeunes de Bruxelles sont les bienvenus ici. "Notre objectif n'est pas de développer encore plus d'activités, car l'équilibre est désormais bon, mais de toucher encore plus de jeunes. Nous pouvons le faire maintenant parce que nous avons consacré beaucoup d'efforts à la formation des volontaires."

Plus d'info
avatarsport.org
avatarsport facebook
instagram

Ou appelez Frank Isenborghs au 0486 353 141